Les bouteilles et flaconnages en plastique sac_jaune

Tous les emballages en plastique représentent encore 10% du contenu de nos poubelles. Mais, seuls les bouteilles et flaconnages en plastique sont recyclés sur le territoire du SMICTOM.

En 2013, en France, 1.09 millions de tonnes d’emballages en plastique ont été mises sur le marché, dont 41% soit 446 900 tonnes sous forme de bouteilles et de flacons. Sur ce chiffre imposant, seulement 230.000 tonnes sont recyclées.

En 2014, le centre de tri du SMICTOM du Chinonais a trié 323 tonnes de flaconnages et bouteilles en plastique.


Eco-Conception

Le poids des emballages est en constante diminution. Quand un emballage est créé, on pense dès sa conception à le rendre plus léger pour réduire la quantité de déchets à traiter et à transporter.

Aujourd’hui, un sac de caisse pèse seulement 6 grammes. Il a perdu 75% de son poids en 20 ans

Une bouteille d’eau a perdu 30% de son poids en 20 ans et le flacon de yaourt à boire a perdu, lui, 45% en 7 ans.

En effet, l’éco-conception consiste à analyser tous les impacts d’un matériau ou d’un procédé industriel (consommation d’eau, d’énergie, de matières premières, émissions, déchets) et ceci « du berceau à la tombe » (l’extraction des matières premières, la fabrication, le transport, la distribution, l’usage, la fin de vie) pour prendre en compte la préservation de l’environnement dès la conception.

Le Comité technique pour le Recyclage des Emballages Plastiques (COTREP) avec Eco-emballages, Valorplast et la Chambre syndicale des Emballages en Matière Plastique analyse la recyclabilité des nouveaux emballages et mesure les impacts potentiels sur les débouchés actuels des plastiques recyclés.

Bien trier aujourd’hui pour mieux recycler demain :

plastique02

plastique01


Du tri au recyclage :

Différents types de valorisation :

  • Le recyclage mécanique des thermoplastiques :

Ce recyclage consiste à refondre la matière pour fabriquer des produits commercialisables

  • Le recyclage chimique :

Celui-ci consiste à décomposer les macromolécules constitutives des polymères, en matières premières réutilisables.

  • La valorisation énergétique :

Le pouvoir calorifique des plastiques est identique à celui du fioul et du charbon. Ce sont des matières combustibles tout à fait intéressantes, sous réserve de la mise en œuvre d’équipements spécifiques à la récupération d’énergie et au traitement des fumées dégagées.

Quelques exemples de produits issus du recyclage :

  • A partir de bouteilles ou flacons en plastique opaque (PEHD – Polyéthylène Haute Densité) :

-tubes pour le passage des câbles électriques, mandrins pour entourer les feuilles de film, nouveaux flacons pour les lessives et bidons pour huiles de moteur, bacs de collecte des déchets ménagers pour les municipalités, mobilier de jardin en plastique…

  • A partir de bouteilles ou flacons en plastique transparent (PET clair – Polyéthylène Téréphtalate) – bouteilles en plastique transparent clair incolore ou bleu clair :

– bouteilles en plastique transparent clair incolore ou bleu clair :
– fibres textiles blanches pour les rembourrages de couettes, d’oreillers, d’anoraks ; du fil pour faire des tissus polyesters ; des tissus polaires ; des tissus en mélange avec du coton, etc.
– granulés qui sont utilisés pour fabriquer des barquettes ou préformes qui, deviendront de nouvelles bouteilles.

  • A partir de bouteilles ou flacons en plastique transparent de couleur (PET foncé)

– fibres textiles foncées pour du feutre non tissé utilisé comme support pour l’étanchéité des toits plats ;
– granulés verts utilisés pour fabriquer des bandes de cerclage, des feuilles pour fabriquer des barquettes de jardinage ou des pots pour les plantes.